Accueil » Blog » Santé : Recourir à la sophrologie caycédienne pour mieux vivre

Santé : Recourir à la sophrologie caycédienne pour mieux vivre

relaxation-allongee

L’existence est régie par des facteurs nous menant parfois au grand chaos, jusqu’à ce qu’on se retrouve au bout du gouffre. Mais, à tous les grands maux de grands remèdes. En décidant de nous ressaisir, des solutions innovantes nous tendent la main. La sophrologie utilise des techniques simples pour guérir et soulager les maux les plus sérieux. On découvre ici les secrets de cette nouvelle forme de thérapie.

La sophrologie c’est quoi ?

L’état psychique influe grandement sur la fluidité de notre respiration. La sophrologie caycédienne est cette pratique qui vise à améliorer le bien-être grâce à des gestes simples. Lorsque le mécanisme de l’appareil respiratoire se stabilise, on accède naturellement à un degré de relaxation plus élevé. Les bienfaits de la sophrologie nous aident à atteindre facilement un état psychologique plus équilibré, et par conséquent une existence plus sereine. Par ses méthodes inspirées de la pratique du yoga, ses techniques permettent d’évacuer le stress, et de forger l’estime de soi. N’empêche, c’est la santé en général qui en profite, car ses vertus en fusion impactent autant le physique que le mental.

On reconnaît une personne en état de stress par sa respiration courte, et désordonnée. À ce niveau, c’est dans le tronc cérébral que s’accumulent les origines du stress, en même temps que l’activité de ventilation. Ces émotions sont néfastes pour l’organisme, elles nuisent à la fois aux organes et à l’équilibre naturel qui maintiennent le corps et l’esprit en parfait accord.

Faire face au stress

On ne peut échapper aux angoisses et au stress dans les moments d’impuissance. La vulnérabilité au stress augmente lorsqu’on ne se sent pas en sécurité. Les défenses de l’organisme réagissent suite à la sécrétion de la noradrénaline. Ses effets se traduisent ensuite par l’affaiblissement de l’état général. Depuis l’apparition de la sophrologie, on accède à une solution efficace de manière à contrôler du mieux qu’on peut cette réaction qui prend possession de notre organisme, le rendant fragile et exposé à toutes sortes de maladies. Pour sa part, la sophrologie combine les soins en remettant dans l’ordre les systèmes parasympathiques et orthosympathiques.

Les bienfaits d’une bonne respiration

respirer-stylo

On ne nous le répétera jamais assez,le fait d’inspirer par le nez et expirer lentement en utilisant l’abdomen s’avère être la meilleure méthode de respiration. Chez les nourrissons, cette méthode est la plus courante. La respiration thoracique succède à son tour à réguler le système, mais cette fois avec beaucoup de gênes, elle est associée au sentiment d’anxiété, et d’inconfort.

En pratiquant la respiration abdominale, on réussit à transmettre rapidement l’oxygène dans une partie du cerveau, ce qui va stabiliser le rythme normal du flux sanguin au niveau cardio-vasculaire.

La respiration abdominale agit positivement sur le bien-être, contrairement à la respiration artificielle qui assure ses fonctions uniquement au niveau du thorax.

Les bonnes techniques de respiration

La sophrologie est l’élément clé qui nous fait profiter gratuitement d’une santé de fer. À savoir qu’une respiration naturelle, engagée par les bonnes méthodes, soulage le système digestif en actionnant le tube digestif par un léger massage. Mais, la respiration ventrale se munit de bienfaits extraordinaires, dont la détente, et l’amélioration du système immunitaire. Ces actions réalisées par le système nerveux débarrassent de toutes les sources de stress, et remettent aussitôt l’esprit dans son état normal ; le corps sentira moins la tension, les muscles se relâchent, et on retrouve le dynamisme après seulement quelques séances de respiration.

Concrètement, la respiration abdominale se pratique dans toutes les postures. Quelle que soit la position choisie, le dos sera maintenu bien droit. La prochaine étape consiste à poser les mains sur le ventre. On inspire par le nez jusqu’à gonfler le ventre, puis on expire doucement afin de vider les poumons.

Quant à la respiration complète, les techniques proposées disposent de quelques particularités. Elle peut se faire assise, allongée ou debout selon les envies. Une main sur le ventre, une autre sur la poitrine, la séance se traduit par l’expiration, cette fois en rentrant pratiquement le ventre. On inspire en faisant attention de le gonfler, puis on passe à la poitrine. En utilisant les mains, on fera le tour de ces deux zones. Une fois que c’est fait, les épaules se présentent légèrement soulevées. Au moment de l’expiration, elles sont visiblement affaissées.