Accueil » Blog » Tout ce qu’il faut savoir sur le métier de naturopathe — Pratique, formation et bienfaits

Tout ce qu’il faut savoir sur le métier de naturopathe — Pratique, formation et bienfaits

Tout ce qu’il faut savoir sur le métier de naturopathe — Pratique, formation et bienfaits

Le corps humain est un temple et la quête universelle pour le comprendre repose donc sur une approche holistique. Tout raisonnement qui n’aborde pas l’être humain dans sa globalité est erroné. Adepte de ce concept, le naturopathe guide les personnes à atteindre la meilleure version d’elles-mêmes.

Ils s’intéressent aux causes sous-jacentes plutôt qu’aux symptômes superficiels. De par ses spécificités, la naturopathie se distingue des autres disciplines axées sur la santé et le bien-être. Au lieu de soigner l’organe malade, on élimine les facteurs incriminés.

Les avantages et bienfaits de la naturopathie

La naturopathie est considérée par l’OMS comme étant la 3e médecine traditionnelle, après la médecine traditionnelle chinoise et la médecine ayurvédique. Elle consiste à traiter l’individu dans sa globalité dans le but de rester en bonne santé. Par conséquent, on cherche l’origine des maux afin d’exercer une action préventive.

La pierre angulaire de cette discipline est donc l’hygiène de vie. Le rythme physiologique, à savoir la qualité du sommeil, la nutrition et l’activité physique, sont au cœur de leurs pratiques. L’objectif ultime est de mieux se sentir dans sa peau.

Les avantages et bienfaits de la naturopathie

Cela étant, tout naturopathe se doit de connaître et d’appliquer les principes fondamentaux de son art. Des locutions antiques telles que Primum Non Nocere (soit « D’abord ne pas nuire ») et Vis Medicatix Naturae (qui signifie « La nature peut guérir ») guident le praticien lors de son exercice. En plus de la capacité d’auto-guérison et de la santé naturelle, on met aussi l’accent sur l’enseignement et le partage des techniques.

C’est ainsi que la naturopathie est utilisée pour toutes sortes de déséquilibres touchant la santé mentale et physique. C’est l’ultime preuve qu’en ayant recours aux produits naturels de manière exclusive, on note une nette amélioration des défenses immunitaires, une perte de poids significative, voire un sevrage tabagique complet.

Informations utiles sur le métier de naturopathe

Ainsi, la thérapie holistique requiert une bonne maîtrise de l’ensemble des méthodes de médecine non conventionnelle. Un praticien naturopathe opère le plus souvent en deux phases.

Avant tout, il procède à un bilan de santé ou « Bilan de vitalité ». Il s’agit d’étudier les habitudes de vie du client, dont son régime alimentaire, son activité physique, la régularité de son sommeil, sa vie professionnelle et familiale, etc. 

On s’intéressera particulièrement aux périodes de stress et d’anxiété du côté mental, sans oublier les antécédents médicaux. Naturellement, cette première étape est celle d’une écoute active où la patience et la compassion sont de mise.

Par la suite, le naturopathe passe à l’action 

Il propose des solutions actives personnalisées en vue d’obtenir une meilleure hygiène de vie et de soustraire les contraintes qui impactent la qualité de vie. La correction de ces déséquilibres ne peut être envisagée que lorsqu’on agit sur plusieurs plans à la fois. C’est pourquoi on prévoit :

  • Des cures de désintoxication, un programme diététique et une activité physique adaptés ;
  • D’autres solutions de médecine naturelle bio, à l’instar de la thalassothérapie, des techniques de relaxation, massages, acupuncture, etc.

Enfin, on peut orienter le patient vers une thérapie complémentaire, que ce soit chez des spécialistes en médecines conventionnelles, ou en réflexologie, kinésiologie, phytothérapie, etc. En effet, la naturopathie ne peut en aucun cas substituer un professionnel de la santé.

Informations utiles sur le métier de naturopathe

Malgré l’absence de reconnaissance en France, il existe de plus en plus de naturopathes enregistrés. Les experts intègrent la Fédération française de naturopathie.

En plus des honoraires forfaitaires des séances, un naturopathe peut se faire rémunéré pour d’autres prestations. Ainsi, s’il vend des produits naturels dans son cabinet, ou s’il pratique des gestes thérapeutiques qui entrent dans ses qualifications, des frais supplémentaires peuvent être appliqués.

Quelle formation pour devenir naturopathe ?

Une formation en naturopathie est accessible à tout public, et non pas uniquement aux professionnels de la santé. A cet effet, on peut se former dans le but de devenir naturopathe d’emblée, ou dans le cadre d’une reconversion professionnelle :

  • Le CFFPA de Hyères est le seul institut à remettre un diplôme reconnu de naturopathe. L’inscription est ouverte à condition d’avoir un niveau BAC +2. 
  • Sinon, d’autres instituts et écoles privées en disposent, un peu partout en France, aux États unis. 
  • En Allemagne, elle fait partie intégrante des études de Médecine. 

Par ailleurs, il est également possible de suivre une formation en ligne certifiante en naturopathie. Elle va vous permettre de vous familiariser aux principes fondamentaux et aux techniques qu’on utilise dans cette discipline.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *