Accueil » Blog » Praticien en médecine traditionnelle chinoise | Principes et formation

Praticien en médecine traditionnelle chinoise | Principes et formation

Praticien en médecine traditionnelle chinoise | Principes, pratiques et formation

La médecine traditionnelle chinoise (MTC) est un héritage antique que l’on détient depuis des millénaires. Tel un trésor enfoui, il s’agit d’une des pratiques antiques dont l’efficacité avérée fait qu’elle persiste à ce jour.

Le rôle d’un praticien en médecine traditionnelle chinoise est de rééquilibrer l’énergie vitale, ou le Qi. À cet effet, il adopte une approche holistique qui vise à assurer l’harmonie entre le corps et l’esprit.

Les 5 piliers de la médecine traditionnelle chinoise

En MTC, le corps est indissociable de l’esprit. C’est d’ailleurs le principe même du Yin et du Yang. La nature étant au centre de cette discipline, chaque élément (le feu, l’eau, la terre, le bois et le métal) représente un des organes nobles du corps.

En règle générale, l’acupuncture est la première pratique à laquelle on songe lorsqu’on évoque la MTC, mais c’est loin d’être la seule. L’identité de cette vaste discipline repose en fait sur cinq piliers fondamentaux, à savoir :

  1. La diététique chinoise : l’importance d’une alimentation saine était d’ores et déjà démontrée à l’époque de l’Empire chinois antique.
  2. La gymnastique énergétique ou Qi Gong : de laquelle dérivent les techniques de respiration et de relaxation ainsi que les approches de Yoga modernes.
  3. Le massage Tui Na : qui diffère d’un massage traditionnel par des techniques énergisantes ancestrales.
  4. La phytothérapie, ou pharmacopée (ou plantes médicinales) : contrairement à la pharmacopée occidentale, elle est riche en plantes exotiques qui sont potentialisées par le savoir-faire du praticien en médecine traditionnelle chinoise.
  5. L’acupuncture : pierre angulaire de la MTC. Elle consiste à stimuler les points de rencontre du méridien, de telle manière à équilibrer le Qi. Ce Ch’i n’est autre que le flux énergétique naturel de l’organisme.

Comment exerce un praticien en médecine traditionnelle chinoise ?

Les 5 piliers de la médecine traditionnelle chinoise

L’ultime but d’un praticien en médecine traditionnelle chinoise est d’équilibrer l’énergie vitale et le Qi. À chaque client, il élabore un plan de soin personnalisé, adapté à son flux énergétique et à son déséquilibre. 

Ainsi, à la suite d’une étude minutieuse du problème posé, il puise dans ses vastes connaissances pour cerner les besoins spécifiques de l’individu. En s’armant de plantes chinoises et de champignons exotiques, il adopte une stratégie fondée sur les cinq axes précédents. 

En plus de régler les déséquilibres énergétiques de l’âme et du corps, la médecine traditionnelle chinoise est une thérapie d’appoint. À cet effet, elle vient compléter les méthodes de soins conventionnelles. L’acupuncture, par exemple, est très convoitée pour le traitement des maladies inflammatoires et des douleurs chroniques. 

De surcroît, la MTC aurait pour effet de renforcer le système immunitaire. Tout cela, sans compter les nombreuses vertus sur le bien-être et le relâchement des tensions en tout genre.

Quelle formation suivre pour devenir expert en médecine traditionnelle chinoise ?

Quelle formation suivre pour devenir praticien en médecine traditionnelle chinoise ?

Pour devenir un praticien en médecine traditionnelle chinoise, il faut tout d’abord avoir acquis les savoirs fondamentaux de cet art thérapeutique. En effet, certaines qualités sont requises. On cite à titre d’exemple l’écoute active, la confiance en soi, la bienveillance envers l’autre, mais aussi l’altruisme.

Bien que cette profession ne fasse l’objet d’aucune réglementation précise, il est plus judicieux d’obtenir un diplôme qui permet de maîtriser les fondements énergétiques de cette discipline

Par ailleurs, il est possible d’ouvrir un cabinet de MTC avec une formation en médecine traditionnelle chinoise.
Il existe de nombreuses formations et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver dans les différentes écoles de médecine traditionnelles chinoise. Regardez bien les programmes et voyez si cela vous convient. Certaines écoles vont être plutôt axées vers le Tuina , d’autres vers l’acupuncture…

Il faut distinguer les médecins acupuncteur des praticiens en médecine traditionnelle chinoise ou énergétique chinoise.

  • L’acupuncteur est un médecin qui a ensuite suivi une spécialité de 2 ans. Un médecin va donc aussi se servir de ses connaissances en médecine conventionnelle et il aura souvent tendance à faire un diagnostic médical classique pour ensuite y apporter une réponse en acupuncture.
  • Un praticien en médecine traditionnelle chinoise va suivre une formation complète de 4 à 7 ans avant d’être opérationnel pour exercer. Il ne fera donc pas de diagnostic au sens médical où on l’entend, mais un bilan énergétique qui sera différent pour chaque personne.

Au fur et à mesure qu’il avance dans le domaine, le carnet d’adresses du praticien en médecine traditionnelle chinoise se remplit. Cela étant dit, les premiers temps, il est souhaitable d’être disponible pour fidéliser sa clientèle et attirer de nouveaux prospects.

Pour avoir une idée de ce qu’est la médecine chinoise et apprendre quelques notions de base vous pourriez regarder ce cours en ligne qui est très intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *